La spécialité Histoire-géo / géopolitique et sciences politiques en réflexion pour le climat

Vous êtes ici

Alors que la COP26, prévue ce mois-ci à Glasgow (Royaume-Uni), a été reportée à 2021 en raison de la pandémie de Covid-19, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a jugé nécessaire de poursuivre les réflexions pour lutter contre le changement climatique, rappelant que la science sur le climat n’a pas changé.

Une question centrale selon lui demeure : « Quel équilibre peut être trouvé entre les pays développés et émergents, premiers émetteurs de CO2, et les pays les plus pauvres, peu responsables du réchauffement climatique mais considérés comme les premières victimes de ses effets ».

 

Par équipes de 3 constituée du ministre des affaires étrangères et de deux conseillers ministériels, les élèves devaient répondre à l'ordre de mission suivant :

"En tant que ministre des affaires étrangères de votre pays, vous êtes invité à participer à ce débat qui sera le support fondamental de la COP26"

Ils ont pu s'illustrer dans ce débat vendredi 11 décembre, en amphi.